Aaron Siskind

 » (…) personne d’autre ne peut voir exactement ce que vous avez vu, et l’image qui en résulte est unique ; personne ne l’a jamais faite avant, et personne ne la refera. L’image (…) possède l’unité d’un organisme. » Aaron Siskind, extrait de « The Drama of Objects », 1945, traduction trouvée dans « Aaron Siskind : une autre réalité photographique » de Gilles Mora, p. 187

“No one else can ever see quite what you have seen, and the picture that emerges is unique, never before made and never to be repeated. The picture (…) has the unity of an organism.« 
 Aaron Siskind, excerpt from  « The Drama of Objects », 1945, original English text found on: http://academic.evergreen.edu/curricular/thelens/docs/tlbi_syllabus.pdf
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s